Perlculum Sub Rosa - Ordre de Niwate

Le forum de l'alliance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Samouraïs VS Ninjas

Aller en bas 
AuteurMessage
Mya
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 29
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Samouraïs VS Ninjas   Mer 13 Déc - 15:57

Citation :
Les Samouraïs méprisent depuis longtemps les Ninjas, dès lors que la guerre fut amorçée par les ninjas, les samouraïs y virent l'occasion d'enrayer l'infamie de ceux-ci...alors pour votre meilleur spectacle à tous, et un grand hommage à ceux qui ont participer dans cette guerre, et en qui l'honneur fait acte de présence:
-Le grand seigneur des paladins: Darkpaladin
-L'honorable et très respectueux :Chazy Chaxxx qui a su combattre fièrement au côté de ces ninjas


Merci aussi a Hinita des D4rk qui a su grandement apprecier ce RP!

Une petite dédicasse a Children pcq ye un excellent raideur!


An 686
Alors que Mya venait de fêter ses 16 ans, les Reltiks qui avait une grande vue sur le Xyhak, se décidèrent à l’envahissement! Par une nuit sans ombre, au soleil de la nuit, les Reltiks débarquent par nombre de 10.000 unités, sur l’île de Kyushu, voisine de Kyaho. Au total, 44.000 soldats firent irruption dans la tranquillité du silence. Dans une lacune de soupirs, plusieurs samouraïs furent massacrés, lorsque Mya fut informée, il était déjà trop tard! Son peuple se mourrait sous d’atroces souffrances et sans honneur, mais par grâce, un typhon se fût très menaçant à l’égard du peuple de Kubilay Khân, les Kamis(dieux) avaient écoutés les appels du peuple, le vent divin, des plus austères, le Kamikaze agit tel l’épitaphe des ces guerriers.

An 687
Les Reltiks ne voulant pas laisser paraître leur déshonneur s’enquit de l’idée de la revanche, aussi terrible qu’elle puisse être. Par delà les mers, une fois de plus les Reltiks firent irruption sur les plaines de l’îles Kyushu, mais ils n’étaient pas seul, les ninjas commandé par leur chef : Tzu Oyyato mieux connu sous le surnom de Chazy Chaxxx(surnom donné par ses sujets) s’étaient joint au vicieux ennemis, mais comme toute pleupade de la Hesya, elle allait trahir l’honneur, une fois le Xyhak acquis, ceux-ci prendraient le pouvoir au Reltiks. Les clans ninjas : Iga et Koga se préparent à l’affrontement, de même que les Samouraïs. À la tomber de la couleur de fleur d’oranger, les bateaux ennemis par ordre de 20 accostèrent, 200.000 hommes reltiks et ninjas combattirent les samouraïs qui souffrirent énormément, cela était un coup dans l’aile, les pertes Reltiks était effectives. Mais une fois de plus le Kamikaze frappa de plein fouet les Reltiks qui durent porté au plus grand déshonneur leur défaite.

An 688
Les ninjas, réprimant leur défaites, aussi inconcevable que cela pouvait être, certain se donnèrent la mort, impuissant vis-à-vis ce fléau intérieur, Chazy décida de se venger, même s’il était prêt à tous perde pour pouvoir gagner, il le ferait! Dès lors il commença a rassemblé les clans, l’unification des clans était essentiel. Certains s’opposèrent mais puisque ils devaient obéissance à leur chef, ils acceptèrent pour ne pas perdre leur honneur. Mais, ce que Chazy ne savait pas, c’est qu’il y avait un traître parmi eux. Ce traître donna certaines information au Daimyô Mya : «Vous serez bientôt submerger par une horde de ninjas furieux, et incontrôlable»
«Mais, que vaut votre non-respect pour vos semblables, je veux bien vous croire, mais je vous méprise encore plus»
«Mépriser moi, mais faite moi grâce d’une protection adéquate!»
«Mais avec joie»
Elle le remercia d’une façon très galante, elle le fit lever, puis lui offrit son katana, elle lui fit signe de se faire seppuku, il refusa, Mya donna alors un coup sur la katana qui était pointé vers le ventre du traître, déchirant aisément la chair de traîtrise!
«Je déteste les traîtres!..Niahag, laver moi ce dégât!»
Ce que la servante fit immédiatement!


2 mois après le dernier soupir du soleil couchant, les Samouraï sentais la venu imminente de ces vaniteux guerriers de la nuit qu’étaient les ninjas. La garde impériale que formais les samouraï pour le peuple de Mya, était prête, vivres étaient bien caché, armes et armures prêts au combat!
Puis au jour de Mars, le 1er précisément, durant la nuit, un éclaireur de Mya, rapporta qu’il y avait des mouvements de flotte importante de l’autre côté de la côte. Mya su que c’était maintenant ou jamais, elle ordonna qu’il y ait archers postés aux palissades, furtif attaquant de dissimuler le long de la côte, et le plus gros des troupes, se tenaient ferme, groupé en ligne derrière la montagne de Jyah. Les ninjas débarquèrent tranquillement à la vue des samouraï, ceux-ci attendait le signal! Soudain, l’hymne des samouraï se fit entendre et les archers firent feu, une tempête de flèches fondait sur les homme de la nuit, les hommes de Chazy tombaient, mais la plupart se rapatrièrent vers les embarcations…Chazy, ne s’avouait pas vaincu, honorable guerrier Mya le savait, elle savait aussi qu’il attendrait le moment idéal, cette prompt attaque, n’était plus ou moins sa pensée!

Les jours se dissimulèrent derrière les rideaux de la nuit, 16 jours plus tard, c’était 50.000 ninjas qui débarquèrent en plein jours, les samouraïs n’étant pas près, les premières lignes de défense furent massacré à coup shuriken et de naginata, l’armée de Chazy se ruait avec férocité vers les montagnes qui envahissait l’île de Kyaho. Le jour tomba aussi gracieusement qu’un aigle sur sa proie, les ninjas ne s’arrêtèrent, détruisant tout bâtiments, tuant chaque paysans à leur passages…
Enfin la nouvelle parvint à la Daimyô, celle-ci resta sereine;
«Déployer 25.000 Samouraï, posté auprès des montagnes.»


Puis les ninjas prirent une pause, pour se reposer, et c’est à ce moment que les archers en profitèrent pour faire feu, des milliers de pointe de feu virevoltant dans les airs, sifflant d’un bruit de silence, fondaient au travers de la mer d’étoiles, les ninjas prient de surprise, se replièrent sous leur forteresse de fortune! Puis un sanglant combat s’engagea, les archers poussèrent les ninjas à se replier là où les samouraïs les attendaient, derrière la montagne, une fois acquis à l’intérieur de la vallée, il serait facile de tuer chacun d’entre eux! Reculant à chaque fois, visages marqués de la peur, portaient une marque de traumatisme, chaque soldats se battait de son meilleur, du plus courageux et vaillant, ils s’acculaient au fond de la vallée, du plus honorable au plus miteux, certains se rendirent face à l’ennemi qui avançait à pas lent, les samouraï trouvant trop déshonorant pour eux même de se faire prendre comme prisonnier, préféraient tuer immédiatement l’ennemi, en guise de gage pour Mya qui regardait se théâtre de feu du-haut de la montagne, impatiente de voir la suite. Chazy qui était préoccupé, déguisait les ordres de telle sorte qu’aucun autre ninja sauf ses généraux pouvaient les comprendre, leur ordonnant si et sa il restait pensif sur cette guerre…
Les archers, mitraillant les ninjas, prenait en forces et en nombres. Soudain, l’hymne des samouraï sonna, Mya sourit :
«Il était temps»
D’un coup, le silence s’embrasa sur la nuit, les samouraï n’étaient pas de bon guerrier de nuit, tout le contraire des ninjas, c’est alors que dans des cris de brutalité, de peur et d’honneur que les samouraï tombèrent, un à un, les 5.000 archers moururent. Afféré à autre, les samouraï n’avait pas vu que plusieurs navire accostais la côte, un débarquement de 25.000 ninja tous aussi glorieux que déterminés, se précipita vers les montagnes, la où souffraient leur Frères. Mya qui s’enquit de cette triste nouvelle ne resta pas pour autant marqué de la plaie que créait la perte de ses archers.
« RAPATRIER MOI TOUS MES SAMOURAÏS, AU PLUS VITE, ILS DOIVENT ÊTRE DE RETOUR AU CHÂTEAU, LE JOUR VA SE LEVER, MERDE, GROUILLEZ-VOUS!!!!!!»
Ce qui a été dis a été fait immédiatement, le pas cadencé de l’armé faisait tremblé le sol à son passage.
Tzu Oyyato(Chazy) était plus que satisfait, il venait de remporter une victoire importante dans cette guerre qui s’annonçait courte et victorieuse pour lui!

2 jours sans combats, Mya se demandais se qui trottait dans la tête de se fameux chef, puis un messager portant un drapeau blanc apparut au bas de la montagne, une 50aine de samouraï descendirent voir ce dont il s’agissait, celui-ci réclamait une tribune avec la Daimyô, dès lors les gardes escortèrent ce futile messager à la princesse.
«Mais que vaut cette insulte de venir me présenter votre visage?»
«Princesse!» Mya le coupa
«À GENOUX»
«Restez calme noble princesse»
«J’AI DIS À GENOUX, À GENOUX ET RESTER POLI»
Quelques bruits s’échappèrent de sa bouche «Mmmmm, ummm, huhuhuh, êtes-vous certaines de vouloir gagner?»
«Pardon, veuillez à vous exprimez clairement sans cela votre langue ne vous sert à rien!»
«Oh, Très Noble Princesse, veuillez m’en pardonner, je ne voulais en aucun point vous portez la plus des légère offense»
«Et bien, quelle raison, aussi mesquine soit-elle vous amène?»
«Mon honorable chef, Chazy, se demandait si vous auriez la miteuse idée…»
D’un vif coup du Soleil d’Argent, Mya tranchât le bras de ce ninja
«AHHHH, …de continuer cette guerre contre la puissance qu’impose Chazy»
Elle l’empala d’un coup, et murmura à ses oreilles alors qu’il lui restait un souffle de vie :
«La témérité n’a d’égale que l’oisiveté pour autant qu’elle soit insultante…
D'une indigne pitié ton audace est suivie :
Qui m'ose ôter l'honneur craint de m'ôter la vie ? »

Puis, il expira son dernier respire…
Mya se tourna vers ses samouraïs qui restaient zen :
«Préparez une délégation, je vais rendre visite à cet envahisseur qui ose envoyer un vaniteux pour m’insulter»

Le lendemain, une délégation de 99 hommes et 1 femme se dirigeait vers la côte, portant l’étoffe du Dragon Blanc au yeux de Vertu, symbole de paix cher les samouraïs… Plusieurs ninjas, se mirent à se joindre à la délégation, mécontent, chaque samouraï lançait des regards colériques envers les soldats ennemis. Puis elle arriva devant Tzu Oyyato, Mya salua comme le voulait la tradition cher les ninja, deux genoux sur le sol, lent signe de la tête, puis Chazy salua comme le voulait la tradition des samouraï, une longue révérence, suivit d’une respectueuse soumission.
«Vous avez reçu mon messager sans doute…»
Elle le gifla
«Vous m’avez fait ce soufflet, partez de mes terres, et vous serez libres»
«N’y comptez pas, je vous exterminerai jusqu’au dernier! Et je garderai votre corps en dernier lieu, pour que vous voyez à quel point votre peuple souffre, à quel point son courage et sa vertu sera descendu le long de l’Achéron, vivre parmi les morts, et y sentir pestilence.»
D’un coup elle sorti son katana et le plaqua sous la gorge de Chazy! Les ninjas se rapprochèrent leur armes à la main, mais les samouraï, plus nombreux, bloquèrent le chemin!
«Soit!!, vous avez choisi de mourir, que Meiho soit de mienne, contre l’envahisseur corrompu,
Mon honneur vous fera mille autres ennemis.
Gardez-vous, ne punir de cet orgueil étrange,
Que le ciel à la fin ne souffre qu'on vous sacrifie.
Quoi, vous voulez encore refuser le bonheur
De pouvoir maintenant vous taire avec honneur ? »

«Cessez immédiatement où vous le regretterai!»
Mya appliqua une plus grande pression sur la gorge, le Soleil d’Argent se tachât d’une légère couleur rouge, s’incrustant dans la peau.
«Basse sont vos menaces, même la pire des bonaces me serais plus aisé. Je vous donne votre dernière chance, quitter dès ce jour, où périssez dans un combat loyal.»
«Cela jamais, plutôt traîner la honte sur mes épaules pendant 200 ans»
«Vos sons ne sont que silence à mon oreille»
Sur ce, elle le repoussa, en tombant il fracassa, la vaissellerie de cristal qu’il y avait sur la table
Elle se retourna, d’un coup, et lança :
«À votre honneur, ne faites point d’injure, assurez-vous de combattre loyalement!»
Puis elle essuya son katana avec la nappe qu’elle avait tirée de la table et s’en alla.
Chazy, furieux, se jura de la tuer lorsqu’il aurait gagner cette guerre, il se dit, il est temps de porter à terme, et de donner le coup final.


3 jours plus tard, il envoya un petit pigeon délivré le message suivant :
Vu votre apparition à mes yeux qui ma foi, me permet de vous dire ceci, vous êtes d’une rare beauté, je veux que nous mettions un terme à cette guerre lors du dernier combat dont je vous offense à ce jour!
Le pigeon fut apprêté et dégusté.
Le lendemain, sur les plaines de Meiho, en l’honneur de cette déesse. Un nuage d’une noirceur effrayante couvrait le sol, au pied des montagnes, bruit d’armes, d’entrechocs. C’était l’armée de Tzu Oyyato, Mya estimais leur effectif à 100.000 unités.
Puis du haut de son trône elle hurla d’un cri démoniaque, sanglant tel le Dragon Noir et leva haut son katana, du coup les 75.000 samouraïs hurlèrent : HURRRRRRRRRRRRRRRRR
Celle-ci revêtu son armure, chaque combattant s’affairaient à faire de même, tous étaient nerveux, puis on entendit l’hymne des samouraï, suivi le cri guerrier de ceux-ci : HURRRRRRRRRRRRRRRRR, HURRRRRRRRRRRRR, HURRRRRRRRRRRRRRR, HURRRRRRRRRRRRR, HURRRRRRRRRRRRRRRRR, HURRRRRRRRRRRRRRRR
Mya leva sa main pour prendre la parole :
«Sachez qu’en ce jour, peu importe les pertes de vie, honorable sera votre mort, vous, qui aurez si bien combattu. Vous qui serez fier de mourir au combat, fier de mourir à mes côté si jamais je me meurt lors de ce combat, je serai des votre pour ce combat!»
Tous hurlèrent : HURRRRRRRRRRRRRRRRR, HURRRRRRRRRRRRR
«Mes Frères, ce jour de gloire nous est admis, que nos sang ne coulent, mais que ceux de nos ennemis teinte la couleur verte de l’herbe. Plus la vertu du combat vous envahira, plus les soins de votre lame seront efficaces. Comme mon père me le répétait si souvent : Vivre quand il est juste de vivre, et mourir quand il est juste de mourir.»
«ALORS, COMBATTONS POUR LA JUSTE CAUSE!»

HURRRRRRRRRRRRRRRRR, HURRRRRRRRRRRRR


Au bas de la montagne, les ninjas entendais les cris guerriers, quelque uns se préoccupaient de savoir le nombre de soldats ennemis qui s’y trouvait! C’est alors que Chazy prit la parole :
«Mes Frères, nous avons attendu ce jour depuis si longtemps, ne vous laissez influencer par la puissance de leur cri, ils peuvent être nombreux mais cela n’empêchera pas que nous vaincrons, peu importe leur puissance, nous les écraserons! Nous aurons de l’aide des Hesyaiens, ceux-ci veulent une revanche comme nous. Libérez votre esprit de tout doute, soyez sans pitié, car eux ne le seront point, ravagé leur rangs, évincé leur armure, briser leur honneur, TUER LES TOUS!»
En levant son point dans les airs, il cria : DAAHHHHHHHHHHHHHH
L’effectif de 100.000 soldat fit de même….
Mya se retourna, inquiète de cette rage qui coulait dans leur veine, mais elle avait confiance! Son armée était très bien entraînée au combat.

_________________

Vivre quand il est juste, et mourir quand il est juste
Ma main seule du mien saura venger l'offense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perlculum-sub-rosa.fr-bb.com
Mya
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 29
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Samouraïs VS Ninjas   Mer 13 Déc - 15:57

Puis, au matin du 26 Mars de l’an 688, la foudre s’abattit tel démon de feu, la pluie se mit à tomber, noyant les petits arbres dans un lac de fierté…
Les troupes de Chazy était alignées sur la plaine, prêtent et meurtrière, puis on vit au doux levé de soleil, une femme apparaître au gré du vent, l’oranger lui donnait la couleur de la beauté tel jamais vu par Chazy, celui-ci ne se laissa pas pour autant distraire et cria à ses troupes :
«Vous voyez cette femme, NE LA TUER PAS, AMMENER LA MOI»
Mya l’entendit, sourie et se dit en elle-même, bien moi je me gênerai pas pour vous tuez tous!


Chazy donna l’ordre au 10 premières lignes de partir, suivie de 300 autres rangs, 2 minutes plus tard. Mya ne bougeais, elle regardait le nuage noir se déplacer vers elle, au pas de course, elle se retourna et fit signe de tête aux samouraïs, ceux-ci se mirent à sauter sur le sol, le faisant trembler comme jamais. Les ninjas s’arrêtèrent net, ils se tournèrent vers Chazy, un regard de peur s’affichait clairement sur leur visage, Mya pouvait le voir malgré la distance. Chazy leur cria : «Continuez, ne vous arrêter pas!»
Mya, ne bougeais pas, elle semblais satisfaite du résultat, incorporer la peur aux esprits, ceux-ci troubler combattront moins efficacement. Plus le nuage s’avançait vers elle, plus elle souriait.
Un léger signe de la main, et l’hymne des samouraïs fut entendu, se fracassant sur les montagnes, au fond de la vallée. Puis, un deuxième signe de la main, et 10.000 samouraï s’avancèrent vers la colline, prenant soin de rester cachés. Mya sorti son katana, le Soleil d’Argent brillait de gloire à nouveau. À quelques mètres, elle pouvait voir le plis des armures ennemis, se tenant toujours sur le sommet de la colline, restant immobile et sereine…Puis à 2 mètre de distance elle cria :
« MEIHO»
Et ses 10.00 samouraïs se levèrent de leur position coucher, épée en main, pointées vers l’avant… trop tard pour les ninjas de reculer, Mya tua 2-3 ninja, les rangs se rencontrèrent tel un typhon percutant une falaise.
C’est alors que Chazy fit signe de la tête, ses ninjas camouflés le long de la montagne fit irruption, dans un mouvement cadencé ils lancèrent leur shurikens en direction des samouraïs, le rang s’affaissa, Mya se percuta à 2-3 shuriken, le bras droit en sang, elle se rabattue vers l’arrière, évitant quelques shuriken au passage, les samouraïs tentaient tant bien que mal d’éviter ces projectiles coupant, puis les rangs ninjas partirent à la course vers la vallée, la où s’acculait les samouraïs, Chazy n’ayant pas donné cet ordre, fit signe à Serah son général de contré la perte des ninjas en envoyant 500 autres rangs à l’avant, les 310 premières lignes envoyées furent massacré, toujours sous la pluie de shurikens, les samouraïs souffraient comme jamais, dur était de se battre avec une lame d’acier dans l’épaule, mais ils gardaient le courage, ne se préoccupant point des douleurs émises. Mya, décida, de contrer les ninjas postés au cime des arbres, impossible d’être atteint par un samouraï normale, elle leva la main, avec 3 doigts recourbé, signe pour l’infanterie de projectiles de faire feu. Soudain, sortant direct des arbres, un mur de flèches s’abattu sur les ninjas perché, Chazy regardait la décimation de ses troupes ninjas, furieux. Une pluie de mouche noir se mit alors à tomber au fond de la vallée, entre-mêle de cris, et de bruits de combats les ninjas tombait du sommet de la montagne, s’écrasant dans d’atroce souffrance sur le sol rougeâtre. Mya satisfaite, prépara la vague suivante, impatiente du coup finale, mais celle-ci ne savait pas ce que Chazy lui préparait.

Mya ordonna que 50.000 unités se séparent en deux, 25.000 à gauche, et 25.000 à droite, qu’ils remontent la vallée par l’arrière des montagnes, pour ainsi encerclé l’armée de Tzu Oyyato, mais c’est à ce moment que les Hesyaiens firent leur apparition, Mya fut abasourdi, 25.000 soldats se joignait aux troupe de Chazy, elle fit immédiatement signe à sa servante d’écrire un message.
Les 50.000 unités se dispersèrent derrière les montagnes, Mya restait confiante. Puis une servante arriva et soigna Mya, lui mit un bandage et aussitôt fait lui dicta le message, Mya sembla satisfaite. Par la suite elle partie en courant, rejoindre le devant de ses troupes, qui étaient toujours cachés derrière la colline, à l’abri de la vu des ninjas. Chazy ne voyant rien, commençait à paniquer, il se dit, c’est le temps de porter le coup final, il salua le chef des Hesyaiens, et rassembla ce qu’il lui restait comme armée, soit 75.000 ninjas plus les 25.000 autre soldats, donc 100.000 unité composaient maintenant l’armé de Tzu Oyyato. Il partit à courir vers Mya, ses troupes firent de même, Serah courait à même cadence que Chazy, le félicitant, etc. Mya elle, se retourna, stupéfaite, pensa rapidement, elle ne pouvait pas contré cette attaque, ni l’éviter, elle allait devoir en souffrir, combattre jusqu’à mort. Mya ordonna aux derniers effectif qu’il lui restait de se mettre en rang et d’attendre, soit 5.000 samouraïs se placèrent en rang. Elle les fit attendre jusqu’au dernier moment, au temps suprême de la dynastie des samouraïs, puis elle partie en courant, le Soleil d’Argent réfléchissait les rayons de l’astre de lumière, elle hurlait.
Les samouraïs firent de même, leur armes pointées vers l’ennemi, courage s’affichait sur leur visage même s’ils étaient conscient qu’ils n’avait aucune chance de vaincre une armée 20 fois plus nombreuse qu’eux! Certains se demandaient, mais où diable sont les autres effectifs?? Personnes sauf la Princesse le savait. Ils gardèrent espoirs, puis comme deux typhons s’entrechoquant, les deux armées ne formèrent plus qu’un épais nuage de bruit métallique. Les ninjas, tombaient, difficile de se battre avec des armes de longue distance, comparativement au katana, qui était capable de trancher une propre épée forgée dans l’acier.

Plus les samouraï se battaient et plus la vertu du combat leur donnait la force de continuer. Mya s’affairant à se départir de ceux qui s’acharnait contre elle, massacra une dizaine de ninja d’un coup en vrille, deux parties de leur corps se détacha, et firent une roulade sur le sol, teintant le sol d’une encre rouge. Mya continua son avancé, puis soudain elle reçu un horrible coup dans le dos, Chazy venait de la percuter d’un coup de masse de guerre. Elle avait peine à se relever que déjà il lui donnait un autre coup de masse, son katana étant tomber loin, elle ne pouvais s’en emparer, Chazy lui donna un coup de pied, en jurant qu’elle payera pour son offense, puis d’un coup de pied elle le fit tomber dans une marre de sang, d’un bond elle ramassa le Soleil d’Argent, Chazy lui lança de la boue au visage et lui rentra deux doigts dans la plaie de son bras droit, dans un cri de douleur, elle donna un coup de pied entre les deux jambes, dans les petits bijoux de ce seigneur. Se tordant de douleur, elle appuya la lame d’argent sur la pomme d’Adam de ce guerrier, agenouillé devant elle.
«Voici maintenant votre heure, vous disiez me trouver belle, contempler moi pour votre dernière fois»
Elle leva son katana en direction du ciel, prêt à tomber tel la foudre, elle murmura ses mots :
«Vous saurez que je vous ai aimé un temps passé…»
«AHHHHHHHHHHHHH»

Un katana transperçât sa jambe, le sang giclait dans toutes les directions, elle regarda son attaquant dans les yeux, une larme de cristal coulât tranquillement le long de sa joue pourpre…
Serah la regardait avec un air furieux… Chazy se releva, et tourna le katana dans la plaie de Mya, celle-ci s’écroula de douleur sur le sol, la douce pluie se versait lentement sur son visage tourné vers l’astre du jour, réveillant les délicats traits de Mya.

Chazy prit le katana et d’un coup sec l’en ressorti, il l’éleva vers le ciel et s’apprêtait à la tuer lorsque Serah lui dis non, gardez-la prisonnière. Pendant ce temps, les effectifs de samouraï s’étaient amoindri à 1.000. Soudain, des cris venant des flancs des montagnes témoigna de l’espoir qui restait au guerriers de l’honneur, les troupes de 50.000 unités étaient arrivé et courait avec courage vers les flancs ennemis, ils ravagèrent l’ennemi, cet alors que Chazy cria au chef des Hesyaiens de lancer son attaque, 15.000 archers sortirent des bois, et visèrent les samouraï en course vers les ninjas. Les rangs de samouraïs tombaient tel les dominos un sur l’autre, Mya regardait avec stupeur ses troupes se battre pour leur honneur et la justice. Puis un manque de flèches interrompu le feu des Hesyaiens. C’est alors que les samouraï reprirent espoir et massacrèrent une grande partie des troupes ninjas, Serah qui tenait Mya au sol, la regardais et se disais, c’est vrai qu’elle est très belle! Puis Mya, voyant qu’elle lui plaisait, lui dit :
«Vous savez, vous avez de beau yeux…»
Et elle frappa entre les deux jambes, de nouveau libre elle ramassa le Soleil d’Argent, bloqua le coup d’épée venant de la part de Serah, celle-ci ayant d’énorme trouble de mobilité se battait mal, mais la vertu de son père fit apparition à ces esprits… dans un élan de force, elle combattit Serah, elle lui transperça l’épaule et le l’immobilisa sur le sol. Elle chargea 4 samouraï de le faire prisonnier et partie à la recherche de Chazy…


Soudain un autre coup dans le dos, et elle s’affaissa, Chazy une autre fois l’avait frappé avec son sabre, mais cette fois-ci il avait coupé les mailles de son armure, laissant découvrir un petit bout du délicat kimono, blanc comme la neige. D’un coup de revers elle, bloqua le deuxième coup d’épée qu’il s’apprêtais à lui infliger, puis elle le coupa au visage, le sang se mit à couler et à remplir sa bouche, Chazy lui cracha dessus, tachant encore plus son kimono. C’est alors que Chazy cria :
«PÉRISSEZ!!!»
Dans un pas cadencé, le sol se mit à trembler, le quart, soit 30.000 soldats supplémentaires de son armée s’était dissimulés, maintenant un combat inégal se déroulait. Mais qu’était-ce l’inégalité lorsque le combat avait pour prestige l’honneur du guerrier lui-même? Mya regardait avec horreur Chazy, elle s’était fait jouer. Dans un cri de rage elle transperça le bras encore élever vers le ciel de son arme, le poussa et celui-ci déboula la colline. Elle se préparait à affronter avec ses troupes les 30.000 unité ennemis qui courraient vers eux. Quant à coup, l’autre partie de l’armé de Chazy qui s’était regroupé en fuyant de peu les samouraïs fit de même. Voilà que tous les samouraï étaient pris entre deux, un piège fatal, encercler complètement, des flancs se trouvaient les archers postés, en avant et en arrière se trouvaient une 40aine de milliers de ninjas.

On entendit alors le cor d’un combattant dès lors inconnu…Mya sourit, enfin ils étaient là.
L’armée de DarkPaladin était là, ils se tenaient droits sur leur chevaux, au bas de la montagne, ils étaient fier de participer à cette guerre épique. Les samouraïs reprirent encore plus de courage et de force, les 10.000 effectifs samouraïs se séparèrent en deux, le premier groupe attaqua l’avant et le deuxième l’arrière. Les paladins partirent au galop rejoindre ses alliés découpant les rangs de ninja au passage, un massacre comme jamais dans l’histoire du Xyhak et du Hesya s’en suivi, Mya combattit du mieux qu’elle pouvait, tachée de sang, elle ne s’arrêtais pas. Chazy faisait de même de son côté, il tentait du mieux qu’il pouvait de décimer les troupes de paladins et de samouraïs…Puis quelqu’un frappa Mya sur la tête, s’elle-ci s’écroula, d’un tour de main derrière le dos elle planta son katana entre les deux jambes de son attaquant, puis murmura :
«Vous ne m’aurez pas une troisième fois, ce cher Chazy n’est plus subtil»
Dans un souffle de larme, le ninja dit : «Vous venez de tuer son père!»
C’est alors que dans un dernier souffle de force, elle transperçât de bas en haut le pauvre corps, tordu de douleur et le déposa avec brutalité sur le sol. Elle entrevit Tzu Oyyato, elle prit le pas vers lui et trébuchât contre un ninja mort. Restant quelques secondes sur le sol, elle regarda l’astre du jour, qui pleurait sur elle depuis le début de cette journée, puis dans un sens optimiste, les larmes cessèrent et une lumière ardente se fit.


Mya se leva, et contempla avec surprise le champ de bataille inhumain qui se déroulait sous ses yeux, les paladins massacraient ce qu’il restait d’ennemis, puis elle regarda de nouveau vers le ciel, une dernière goutte lui tomba sur la joue, celle-ci était froide contrairement à toutes les autres…
Elle regarda à nouveau la bataille, plus rien, elle voyait ses samouraïs crier de joie, se tenant debout, fatigué…
Les chevaux, se couchèrent sur le sol, chaque paladin regardait avec un léger rictus les corps désarticuler des guerriers ninjas et samouraïs jonchant le sol d’encre rouge.
Les samouraïs dans un dernier cri : HURRRRRRRRRRRRRRRRRR
Signifièrent la fin de la guerre, ils avaient gagnés, tout les ninjas avaient été réduit à l’impossibilité de vie, car ils étaient tous mort…À la grand surprise de Mya, elle voyait un homme marcher vers elle, la tête haute, ce n’étais pas tout les ninjas qui était mort, leur Jonin était encore en vie… Chazy se dirigeait lentement vers elle. Elle pointa son katana à son approche, celui-ci lâcha ces mots :
«Honorable Princesse, vous avez excellée dans ce combat qui fut extrêmement rude, oyez mon plus grand respect»
Elle le gifla
«Vous n’avez donc rien compris!»
Elle le gifla une deuxième fois
«Je ne vous tuerai point, mais quittez dès maintenant mes terres, je ne veux vous revoir! Et au fait, vous avez bien combattu, soyez fort, Meiho vous guidera!»
Tzu Oyyato prit le sentier de l’exile et quitta les terres du Xyhak, Mya ne sais pas où il cela le conduira mais sait qu’il se battra honorablement et loyalement!

Puis elle se tourna vers le seigneur Darkpaladin, qui la regardait d’un regard langoureux..
«Mon cher, l’empire du Xyhak vous est très reconnaissant pour cette aide si précieuse, vous nous avez aidez grandement dans l’affront que nous subissions.»
«Se fut un énorme plaisir que de combattre à vos côté, dès que j’ai reçu votre message, étant proche de vous, j’ai fait ordonné le regroupement des 50.000 paladins à ma disposition, même si nous étions au courant de cette guerre, nous nous étions pris d’avance dans les préparatifs. Soyez sans crainte que tous les paladins qui ont combattu ici aujourd’hui vous portent dans leur cœur. Princesse, vous avez été honorable et très courageuse, j’en suis fier.»

_________________

Vivre quand il est juste, et mourir quand il est juste
Ma main seule du mien saura venger l'offense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perlculum-sub-rosa.fr-bb.com
Mya
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 29
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Samouraïs VS Ninjas   Mer 13 Déc - 15:58

Mya, se dirigea alors vers le village, elle devait se soigner, mais avant tout elle invitait le seigneur Darkpaladin à venir prendre un verre chez elle, et un petit cadeau l’en attendais…
Une fois arrivé, elle indiqua qu’il pouvait prendre place. Les servantes vinrent verser à boire, et une d’entre elles soigna la jambe de la Princesse.
«Et bien, pour vous remercier de votre aide, très honorable elle fut, je vous offre ce présent…»
Une servante se présenta, les bras tendus vers l’avant, appuyé sur ceux-ci se tenait un katana,
Darkpaladin se posait quelques question, mais il allait avoir la réponse dans quelques instants.
«Je vous offre ce katana, il a appartenu à mon père et son sang a inauguré cette lame, qu’elle vous porte loin dans votre courage et votre force, témérité sera des votre.»
«Et bien, je ne sais que dire…»
Il se pencha pour salua dignement la Princesse.
«Je vous suis extrêmement reconnaissant, ceci est un présent d’une énorme valeur, il m’accompagnera dans tous mes combats, sera de mon bras la force tel le dieu de la guerre.»



Puis une servante se présenta, Serah la suivait…
«Mais que fait-il ici, enfermez le, il restera à jamais prisonnier, si est digne de confiance et d’honnêté, j’en ferai un samouraï de noblesse, sinon il sera bon pour travailler dans les champs..
Hors de ma vue, je veux me reposer en paix»

Puis elle salua honorablement le seigneur Darkpaladin qui s’apprêtait à retourner cher lui, il fit de même…
Elle partie en courant rejoindre la servante, et délivra Serah, elle lui dit ceci :
«Ne croyez pas que vous êtes libres, mais libre de vous battre pour moi!»
Elle ramassa un katana et lui lança, puis Serah se joignit malgré lui au dîner royale qui était servi…


Une suite à venir...
Merci d'avoir pris le temps de lire car cela a été asser long a écrire et il comporte de bon élément selon moi!

_________________

Vivre quand il est juste, et mourir quand il est juste
Ma main seule du mien saura venger l'offense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perlculum-sub-rosa.fr-bb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Samouraïs VS Ninjas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Samouraïs VS Ninjas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armée Samouraï (Impetus)
» Bushi et Samouraï
» Tilsit, Samouraï et Katana
» Le Daï Kebou Bakemono
» Samurai HONDA YASUTOSHI (1570-1622),

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perlculum Sub Rosa - Ordre de Niwate :: Quartiers Publique :: Le Musée :: Oeuvres Littéraires-
Sauter vers: