Perlculum Sub Rosa - Ordre de Niwate

Le forum de l'alliance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Enfance de Tsab Setek

Aller en bas 
AuteurMessage
T S
Paysan


Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Enfance de Tsab Setek   Mer 13 Déc - 16:09

19 – 05 – 2011,


Laboratoire scientifique des tests génétiques, Guéret.


Il est 8 heures du soir. Une salle sombre, et habitée par
deux seuls chercheurs. Un des savants travaille sur un microscope, l'autre
quand a lui règle une énorme machine. Le premier s'avance. Il insère dans la
machine deux liquides, puis la referme, et se pose devant le vitrage. Le second
le rejoint. Ils scrutent tous avec intérêt ce qui se déroule. Une cellule
microscopique se forme, puis sort de la machine. L'un des scientifiques saisit
la boîte enfermant la fine cellule, puis s'empare de la cellule à l'aide d'une
pipette microscopique. La cellule en main, il la rejette dans une autre
cellule…






31 – 05 – 2011


Laboratoire scientifique des tests génétiques, Guéret.


La salle est grande, mais encore froide. Un homme
s'installe, puis un autre, puis très rapidement la salle se remplit. On y
retrouve notre savant, prêt a s'adresser à tout le monde ici présent…






- Messieurs, merci à vous d'être venu en ce
jour. Je vous ai réunis ici pour vous faire savourer une expérience menée a
bien, réussi par mon collègue et moi-même.


La science avait trouvé le moyen de cloner des humains, en
se basant sur des cellules provenant d'autres humains.


Mais aujourd'hui, nous avons réussi à créer autre chose.
Nous avons fabriqué un humain ! Pas de clonage, nous avons crées une cellule
tout d'abord similaire à celle d'un humain, puis une autre contenant des gènes
nécessaires a la création d'un enfant. Nous nous attendions aux habituels 9
mois de préparation, mais cet enfant était bel et bien formé, et ceux hier même
!

Et voila, mesdames et messieurs, le premier bébé entièrement crée par la
science !






Le scientifique hocha la tête en regardant son ami, qui
souleva alors un rideau, et mit a jour un bébé de seulement 1 jour d'âge. Sous
les éclats de subjugations et les cris d'étonnement des spectateurs, le petit
homme venait de passer ses premiers instants dans le monde public.



Très vite il fit l'objet de nombreuses études. Les deux scientifiques l'ayant
crées souhaitant en profiter, tout comme d'autres savants ébahis par cet
enfant… Ainsi, il mena une enfance particulièrement horrible, passant de
laboratoires à laboratoires, servant de cobayes a plusieurs centaines d'expériences…
A l'âge de 10 ans, c'était un homme normal, pensant, bougeant, parlant… C'est à
cette période qu'il se refusa de continuer d'être un cobaye.

L'un des créateurs le força a rester, en l'enfermant dans une cage, lorsqu'il
n'était pas en expérience.



La drame survenu alors. L'homme-cobaye s'énerva, et lorsque le créateur qui
l'avait enfermé là dedans vint le lendemain le chercher, le gamin sauta a son
cou, une seringue a la main, et la lui planta en plein cœur. Le scientifique
tomba alors, sachant qu'il ne lui restait plus longtemps a vivre, et prit
d'affreux remords d'avoir crée cela. Ainsi, le cobaye s'échappa. Il courut
aussi vite qu'il pouvait, brisant toutes vitres entravant son chemin,
bousculant chaque chercheur. Les gardes voulurent alors l'arrêter, mais, étant
âgé de 10 ans, il arriva à leur échapper par sa vitesse et son agilité.



Une fois sortit de l'établissement, la lumière du soleil lui fit une douleur
atroce aux yeux. C'était la première fois qu'il voyait cela. Il ferma les yeux,
puis continua sa route. Au bout de longues heures de marche, il s'adossa alors
à un solide, qui n'était en fait qu'une poubelle, mais dont il ignorait
l'utilité, et même l'existence. Fatigué, il s'endormit, dans cette rue…





Lorsqu'il se réveilla le lendemain, il était au chaud dans
un établissement. Découvrant les lieux avec stupeur, le garçon regardait les
lumières, les fenêtres, les hommes s'y trouvant. L'un, qui le regardait aussi,
se rapprocha de lui.






-
Bonjour mon petit. Tu es ici dans le commissariat de police, ne
t'inquiète pas, tu ne crains rien. Nous allons juste te reconduire vers tes
parents. Peux tu nous donner ton nom ?






A ce moment, le gamin toujours autant ébahi, regarda le
policier avec une tête étonnée, et lui dit, avec sa petite voie enfantine.






- Qui…. Qui êtes-vous .?.


- Adjudant Martin. Peux tu nous dire ton nom ?



- Mon quoi ?


- Quand on t'appelle, que dit-on ?


-
Delta 3.2.2 ?



-
!?






L'adjudant retourna alors vers un autre policier, et lui
chuchota quelque chose a l'oreille. A ce moment, l'autre policier vint a son
tour.






- Petit, voudrais-tu bien me suivre je te prie
?






Le détenu accepta, et le suivit. Ils sortirent ensemble
dans la rue, et marchèrent. Ils montèrent dans une voiture, qui fascinait notre
enfant. Arrivé au laboratoire de recherches, le lieutenant prit le garçon par
la main. Ce dernier, ayant reconnu les lieux, hurla, et s'enfuit alors.
Poursuivi par les policiers, il se réfugia dans une toute petite ruelle. Les
policiers encerclèrent la petite rue. Le gamin s'enfonça alors entre deux
immeubles, dans un espace pas plus large que 1m. Deux policiers arrivèrent de
chaque côté. Encerclé, le fuyard prenait peur. Il se colla à un mur, lorsqu'une
main venue de derrière s'empara de lui.



L'homme qui venait de l'attraper courut alors au plus vite qu'il pouvait. Il
entra dans une sorte de grand bâtiment, puis l'amena dans un bureau. Il frappa,
puis entra. Dans ce bureau aussi grand que le hall d'entrée du commissariat, le
sauveur déposa l'enfant par terre. En face de lui se trouvait un bureau, avec
une personne derrière celui-ci, paraissant vers la 40aine. Il s'approcha alors
de ce dernier, puis lui chuchota quelque chose. L'homme se trouvant derrière le
bureau ouvra la bouche et posa son cigare.






- Ainsi ce jeune gamin est le célèbre GBL
(Genetic Boy, Leaver)… L'avoir parmi nous serait intéressant. BK ! Va l'amener
au padrino en Italie. Je suis sûr qu'il en fera quelque chose…





Un homme paraissant plutôt jeune l'embarqua alors. Ils
prirent une voiture, puis partirent en direction de l'Italie. Dans la voiture,
le gamin s'interrogeait.






- Qui êtes-vous ? Pourquoi m'avez-vous sauvé de
ces méchants ? Où m'amenez-vous ?






Le conducteur tourna légèrement la tête, et regarda la
face d'ange qui l'observait mystérieusement. Il sourit, puis répondit.






- Jeune homme, n'ayez craintes. Je vais vous
amener à notre patron. Je vous ai sauvé de ces "méchants" car vous me
paraissez être prometteur…



- Qu'appellez-vous par prometteur ? Et quel
patron ?



- Petit, n'aie crainte, mais ne dit absolument
rien aux personnes qui se situent devant nous et qui vont poser des
questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T S
Paysan


Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Enfance de Tsab Setek   Mer 13 Déc - 16:09

La voiture arrivait à la frontière. Un groupe de la
douane s'approcha du chauffeur. Ils leur soumirent le test habituel, puis,
lorsque tout fut en ordre, les laissa passer.






- Garçon, bonne nouvelle, tu n'es plus recherché
pour fuite de laboratoire.



- Pourquoi ?


- Nous sommes désormais en Italie, et ils ne
viendront pas chercher par là.






Un élan de joie sortait du garçon. Il jubilait, en
pensant que sa vie allait vraiment commencer.




- Nous serons dans l'établissement principal dans un
jour.



- Que vais-je faire là-bas ?


- Oh rien de bien spécial. Je dois te montrer
a quelqu'un… Au fait, GBL, tu n'aurais pas un autre nom ?



- Non… Dans un laboratoire, on nous donne des
noms étranges. On m'appelait Delta 3.2.2 là-bas…



- Okay.





A ce moment, la voiture passa devant une affiche ou était
écrit : "chiedo della uccisore", montrant le portrait d'un homme.






- ? Je vois que cette affiche t'intrigue… Cela
dit : "Demandons ce psychopathe" ; enfin, en italien cela ne donne
pas exactement la même chose mais on pourrait traduire cela comme ça…



- U… Uccisore… J'aime beaucoup ce mot,
appelez-moi comme ça pour l'instant.



- C'est ridicule ! M'enfin tu aurait pu
trouver mieux.






Le lendemain, ils arrivèrent aux portes d'un grand
bâtiment. BK entra. Il prit l'enfant entre ses bras, et avança. Des escaliers
se trouvaient devant. Il les monta alors, puis emprunta un couloir, au bout
duquel se trouvait une porte. BK posa le gamin a terre. Il entra alors,
poussant les grandes portes.

Là, un homme se trouvait encore derrière un bureau, mais paraissait plus vieux.
Il avait une sorte de rose dans une de ses poches, sur la poitrine. BK prit la
parole.






- Padrino, je vous apporte un homme crée
génétiquement en France, qui s'est enfuit du laboratoire. Il ne le sait pas
encore, mais ses capacités intellectuelles sont de ce fait doublées. Durant sa
fuite, j'ai réussi a le prendre et l'amener a Set, qui m'a conseillé de vous
l'amener.



- Je le sais… Ainsi c'est lui, le jeune
nouveau… Très bien… Demain, qu'il soit là, en attendant, allez vous reposer
dans un hotel.




Ceci dit, BK reprit Ucci et le sortit dehors. Ensemble ils visitèrent rapidement
la ville, puis allèrent dans un hôtel. A force, BK fut la personne que le gamin
appréciait plus que tout au monde, le considérant comme un père. Ils
réservèrent donc une chambre dans un hôtel, puis y passèrent la nuit, préparés
pour un lendemain dur.



Le lendemain, le padrino et lui s'entretenaient toute la matinée. Il en sortit
un homme nouveau, un peu plus forgé d'esprit, malgré son enfantine personnalité
malgré tout. BK alla voir le parrain.






- Alors ? Que s'est-il dit ?


- Sa capacité intellectuelle est en effet
énorme… Il a accepté tout ce que j'ai dit, sans broncher. Je souhaiterais
quelque chose de toi.



- Oui ?


- Que tu me le forge pour l'esprit della
Cosa Nostra.



- Ce sera fait, c'est un honneur !




Ainsi, les années passèrent, le "maître" instituant son
"élève". A force de discussions, le nouveau se trouva un nouveau nom,
mélange entre un de ses personnages de lectures et d'un prénom trouvé lors d'un
voyage au marché, nom qu'il garda pour la suite, Tsab Setek.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T S
Paysan


Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Enfance de Tsab Setek   Mer 13 Déc - 16:09

Mais le passé de BK n'est pas le plus propre. En tant que
mafioso, il a lui aussi commit des actes provoquant la haine de certains. Et
c'est le 12 Novembre 2028, alors que Tsab est âgé de 17 ans, que l'homme qu'il
considérait comme un père, se fit assassiner. Un homme se jeta sur lui, couteau
à la main. D'un réflexe, BK sortit son arme, un Desert Eagle, mais ne put
tirer, la lame ennemie ayant déjà fait un passage sur le cou de BK. Ce dernier
tomba, sous les pleurs de Tsab qui assistait à la scène, impuissant. Sous les
effets de la rage, il s'empara de l'arme de BK, et tira deux balles sur
l'assassin, qui fit un vol en arrière et s'écrasa par terre, mortellement
blessé ; mais il lui restait quelques minutes a vivre, les balles ayant atteint
le corps.






-
Naaaaaaaan !!!! Pas lui !!!!!!






… hurlait Tsab, prit a la fois de tristesse et de haine. Allant
voir l'assassin qui ne bougeait déjà plus, il le prit par le col, et lui colla
le pistolet sur la tête.






- POURQUOI ?!?


L'homme se tourna vers Tsab.


-
5 000…



-
5 000 quoi ???



-
Euros…



- Et de qui ???


-
Don Merio Kron…






Tsab appuya sur la gachette, signant la fin du blessé.


Une heure passa. Tsab entrait dans le bâtiment principal de
la mafia, pour aller voir le padrino, tête basse. Il entra dans son bureau, et
lui conta l'histoire.






- […] Connaissez-vous un certain Don Merio Kron
?



- Comment ? Comment as-tu récupéré ce nom
?



- L'assassin de BK était payé par lui.


- Cet homme est l'ennemi principale de la
mafia. Nombreux son ses sujets, qui ne sont la que pour éliminer chaque mafioso
qu'ils croisent… À ce que je voit, BK n'a pas été épargné…



- … Très bien. À partir de ce moment, je vous
soutiendrais a luter contre Kron…






Et Tsab venait de jurer sa fidélité a la
Cosa Nostra, pour longtemps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mya
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 29
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Enfance de Tsab Setek   Jeu 14 Déc - 11:54

Et bien, j'apprecie fortement votre histoire, elle tres touchante, mais... elle contient certaines technologies que je me refuse a connaitre!

/HRP/
Ouais, nice ton RP, ya des mots et expression bizzare mais sinon c'est super lol...
P-e que tu pourrais ajouter un plus de suspens pis sa serait top^^
/HRP/

_________________

Vivre quand il est juste, et mourir quand il est juste
Ma main seule du mien saura venger l'offense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perlculum-sub-rosa.fr-bb.com
T S
Paysan


Nombre de messages : 17
Age : 27
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: Enfance de Tsab Setek   Jeu 14 Déc - 14:27

Mots et expressions bizarres ?
Lol dsl mais j'ai ecrit ce texte en evitant le maximum les repetitions, donc je suis appelé cobaye, fuyard, gamin, jeune homme etc ^^

Sinon ben merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mya
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 295
Age : 29
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Enfance de Tsab Setek   Jeu 14 Déc - 21:15

/HRP/
et bien je voulais dire par la, des tournures de phrases que je ne suis pas habituer, comme par exemple: "il le sortit dehors", moi j'aurais dis: "il sortit dehors accompagner de..."


C'est ds ce genre que je voulais dire lol


Mais bon, j,aime bien ton histoire!
/HRP/

_________________

Vivre quand il est juste, et mourir quand il est juste
Ma main seule du mien saura venger l'offense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perlculum-sub-rosa.fr-bb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfance de Tsab Setek   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfance de Tsab Setek
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perlculum Sub Rosa - Ordre de Niwate :: Quartiers Publique :: Le Musée :: Oeuvres Littéraires-
Sauter vers: